Trois exemples de stratégies de destination

Terroir et Saveurs du Québec
 • il y a 4 mois

01 / Une stratégie culinaire globale pour la Suisse

La Suisse possède une stratégie culinaire inspirante. Coup d’œil sur certaines initiatives menées par la Fondation pour la promotion du Goût.

  • Le projet les Grands Sites du Goût propose de valoriser diverses régions suisses en tant que destinations gourmandes et d’en faire des ambassadrices du goût. Elles sont une quinzaine à faire partie du réseau. Elles encouragent le tourisme gastronomique en faisant notamment la promotion du terroir et de nombreux produits phares. Par exemple, le canton de Tessin mise sur le Merlot, la région de Grandson les truffes et le Grand Entremont, la raclette.
  • La Semaine du Goût est un événement annuel qui lie gastronomie et savoir-faire. Cette année, les responsables ont imaginé l’assiette de demain avec considération pour les écosystèmes. La fondation a désigné Fribourg comme étant la Ville du Goût 2023. Cette dernière s’engage à promouvoir le plaisir de manger, notamment par l’organisation d’événements qui mettent de l’avant des produits locaux, authentiques, sains et durables tout au long de l’année.

La fondation encourage également les villes à se joindre au Pacte de Milan de politique alimentaire urbaine. Lancé en 2015, ce dernier a pour objectif de développer des systèmes alimentaires durables qui fournissent des aliments sains et abordables à tous, dans le respect des droits fondamentaux des humains et des animaux. Les villes de Fribourg, Morges, Sion, Bulle, Onex et Moutier y ont récemment adhéré.

Source de l’image : Grands Sites du Goût
Sources : Htr.ch
Fondation pour la promotion du Goût

02 / De la ferme à la table : la nouvelle stratégie de l’Union européenne

La Commission européenne a récemment lancé son nouveau plan stratégique agroalimentaire intitulé De la ferme à la table. Le principal objectif est de favoriser la transition responsable de l’industrie, notamment lors de la production alimentaire et de la distribution dans les restaurants. La Commission suggère, entre autres, de collaborer avec les parties prenantes pertinentes afin de rédiger un code de conduite destiné aux entreprises du secteur alimentaire. Elle invite les organisations à s’engager à adopter des gestes durables concrets, dont la réduction de leur empreinte environnementale et de leur consommation d’énergie. Les démarches pour y parvenir font l’objet d’un suivi étroit. Des mesures législatives sont envisagées si les progrès accomplis n’atteignent pas les résultats escomptés.

Le plan souhaite également obliger l’industrie à intégrer la durabilité dans toutes les stratégies d’entreprises. Finalement, il prévoit de réglementer les emballages à usage unique au sein des services de restauration pour les remplacer par des contenants entièrement réutilisables.

Ces pistes d’actions seraient-elles réalistes au Québec ? Elles peuvent certes alimenter la réflexion du virage à l’échelle de la province.

Source de l’image : Commission européenne
Source : Farm to Fork Strategy

03 / Le chemin de la gastro-destination : le cas du Lika Destination Cluster

La région de Lika en Croatie connaît un fort achalandage touristique. Cela dit, les PME agrotouristiques ont du mal à attirer les visiteurs. Le Lika Destination Cluster fut fondé pour remédier à cette problématique. Cette entité de promotion de la destination rassemble plusieurs parties prenantes, telles que des agences de voyages, des associations, des offices de tourisme locaux et des gestionnaires d’attraits majeurs. L’objectif : créer une marque distincte et reconnaissable, la Lika Quality, pour positionner Lika comme une gastro-destination auprès des voyageurs à la recherche d’expériences agrotouristiques.

Voici quelques réalisations de cette mise en réseau des produits agroalimentaires :

  • Offre de formations auprès des producteurs pour savoir comment adapter leurs opérations pour répondre aux nouveaux standards émis par la marque et enregistrer leurs produits ;
  • Visite d’un conseiller spécialisé en agrotourisme pour informer les PME sur le potentiel de développer le marché touristique ;
  • Soutien en marketing numérique pour optimiser la promotion sur le Web et les médias sociaux.

Un peu plus d’une cinquantaine d’entrepreneurs locaux ont adhéré au projet, valorisant ainsi 157 produits de 11 catégories différentes. Comme quoi la collaboration peut servir au rayonnement global d’une destination !

Source de l’image : Lika Destination
Source : European Travel Commission

logo_rvt_fr

Le Réseau de veille en tourisme est un organisme spécialisé dans la veille stratégique en tourisme. Il a été créé par la Chaire de tourisme Transat de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, le 30 janvier 2004, grâce au soutien financier de Développement économique Canada et du ministère du Tourisme du Québec. Sa mission est de repérer, collecter, analyser et diffuser de l’information à valeur ajoutée afin de soutenir la compétitivité de l’industrie touristique québécoise et de favoriser une meilleure vision prospective chez ses dirigeants.

Cet article vous est offert grâce au soutien du Partenariat canadien pour l’agriculture.

pca_compact_couleurs

Pour lire le bulletin du Réseau de veille complet, nous vous invitons à consulter ce lien.

 

Suggestions
Actualités

Actualités
[📣 On recrute !] Envie de travailler au sein d’une petite équipe de personnes passionnées, épicuriennes et faciles d’approche? Ça tombe bien, on recru...
Terroir et Saveurs du Québec
 • il y a 3 semaines
Bonnes pratiques et tendances
Oenotourisme : diversifier l’expérience viticole par le sport Un verre de vin, c’est bien, mais l’accompagner d’une autre activité, c’est encore mieux...
Terroir et Saveurs du Québec
 • il y a 4 semaines
Actualités
À tous les membres de Terroir et Saveurs du Québec, le temps est venu de nous partager vos projets et d’exposer vos succès. Nous voulons savoir : ...
Terroir et Saveurs du Québec
 • il y a 1 mois